le revenu des citoyens aux sans-abri: par résidence fictive pour des projets sociaux

Le fio.PSD a déposé à la Chambre une note proposant des amendements: assurer l'accès à la mesure pour ceux qui ont la résidence d'une manière fictive et qui est impliqué dans un certificat de projet de soutien social. “Pour recevoir des avantages économiques et de soutien pour le coût de la vie signifie donner une base solide à partir de laquelle commencer”

07 Mars 2019 – 12:22

ROMA – le fio.PSD, Fédération italienne des organisations pour les sans-abri, è stata ascoltata Hier, 6 Mars, par les Commissions réunies XI (publics et privés de travail) et XII Commission (affaires sociales) la Chambre des représentants qui ont voté pour mener une série d'audiences sur le projet de loi n. 1018 conversion du décret-loi 28 Janvier 2019, n. 4. Caterina Cortese représentant l'organisation, accompagné par le vice-président Alessandro Paper. A cette occasion, le fioPSD présenté et déposé une note qui propose des amendements le revenu du citoyen, conçu pour protéger « un segment fragile de la population, vulnérables et multi-problématiques ou des personnes en état de privation matérielle sévère ". Selon les dernières données disponibles (Membres 2015) en Italie, ils sont plus 50 mila le persone senza dimora.

Les modifications proposées interviendront d'abord sur les conditions d'accès à la mesure, que l'organisation est garanti demande à ceux qui ont la résidence d'une manière fictive et qui est impliqué dans un certificat de projet de soutien social. In particolare l’organizzazione ricorda che l’l'inscription dans un bureau de registre via fictive Il est réservé aux sans-abri qui, même en l'absence d'un logement, mantengono il diritto oggettivo a una iscrizione anagrafica e si considerano residenti nel Comune ove eleggono il proprio domicilio. Inoltre la misura dovrebbe essere garantita a chi è posséder certification du projet de soutien social émis par un service public, in collaborazione con enti di promozione sociale e terzo settore, ce qui indique que la personne sans-abri, compte tenu de ses conditions particulières de fragilité et de la vulnérabilité, résultat connu par les services locaux et de recevoir le type régulier d'aide sociale, sécurité sociale, la santé et l'orientation socio-travail. Il devrait également être autorisé à donner une adresse dans la municipalité où la personne est dans le cas d'une expulsion ou une perte de la résidence pendant le bénéfice du régime ". “L’accesso a una misura sociale dovrebbe facilitare proprio coloro che rischiano di essere moins protégés et dans de nombreux cas sensibles au départ être exclues de la mesure. lit la citation -you – Particulièrement, l'entrée du numéro 3 (via ed fictive) Il est double: poursuivre la promotion humaine et sociale des personnes les plus vulnérables en offrant une reconnaissance formelle et, en même temps, permettre à l'État d'enregistrer et de connaître toutes les personnes toujours présentes sur son territoire. L'inclusion du nombre 4 (projet de soutien social, ed.) Il répond à la demande de reconnaissance de 'accès prioritaire aux avantages du système intégré des interventions et services sociaux réservés aux personnes vivant dans la pauvreté, le recours et les services sociaux pour les personnes défavorisées ".

Le fioPSD souligne que sans-abri, sans abri, vivant dans des logements précaires et logements inadéquats sont « des conditions qui mettent les sans-abri dans une situation grave de la pauvreté du logement. Mettre les sans-abri dans l'état de recevoir les deux éléments qui composent le revenu de base (avantage économique et le soutien aux coûts de la vie) Cela signifie donner une base sûre les plus vulnérables de qui partagent aussi à travers un chemin d'accompagnement ". D'où la demande de prédire (article 3 texte)« Que » en tant que composante du complément du revenu des ménages – Aussi seul membre - est reconnu aux personnes dans le dénuement matériel extrême (sans abri) comme « cadeau vivant » pour être utilisé comme futur support location ".

Enfin, il demande un règlements spécifiques, fournir des intégrations de cas d'accès à la mesure, sur la base des indicateurs de privation socio-économiques qui reflètent les caractéristiques de la multidimensionnalité de la pauvreté et prendre en compte, ainsi que la situation économique, aussi l'exclusion sociale, invalidité, la privation sociale et de la santé, l'éducation et le logement.